Les recherches conduites à l’URF-ECMI visent à contribuer à une meilleure compréhension des mécanismes d’émergence, de diffusion et de persistance des maladies infectieuses afin de proposer des orientations stratégiques pour un ajustement des plans de lutte contre ces maladies. La philosophie de recherche de l’URF-ECMI se résume donc en une phrase « mieux comprendre pour mieux agir ».

A ce jour, la maladie la plus étudiée à l’URF-ECMI reste le choléra, une maladie dont la RDC fait partie des pays les plus affectées dans le monde. Les travaux conduits au sein de l’URF-ECMI sur les épidémies de choléra ont débouché sur la mise en place par le Ministère de la Santé de la RDC d’un plan national d’élimination du choléra (décès 2008) et d’un programme national d’élimination du choléra et de lutte contre les autres maladies diarrhéiques (PNECHOL-MD) depuis 2017. Les travaux de l’URF-ECMI sur les épidémies de choléra ont fortement contribué à influencer l’actuelle feuille de route pour l’élimination du choléra à l’horizon 2030 (https://www.gtfcc.org/fr/a-propos-du-gtfcc/feuille-de-route-2030/).

L’efficacité des approches éco-épidémiologiques utilisées dans les travaux conduits sur le choléra ont ensuite été utilisés sur d’autres maladies infectieuses qui continuent à être des problèmes majeurs de santé publique en RDC …

En Savoir plus